Comme de nombreux fabricants d’engins agricoles, la marque japonaise, à l’origine, travaillait le métal.

Ce géant de l’entretien des espaces verts et du génie civil, s’est taillé une part de choix dans le marché agricole.

Faisant aujourd’hui figure de pionnier, Kubota s’est récemment lancé dans la production de tracteurs autonomes. Le gouvernement japonais ayant autorisé leur pilotage à distance, il va désormais devenir courant de croiser des tracteurs travaillant seuls dans les champs nippons.

La voie du tout-électrique est aussi un des terrains explorés par la marque. En effet, Kubota tend de plus en plus à équiper ses derniers modèles. Un générateur peut ainsi être installé sur la prise de force. A lui seul, il développe la puissance nécessaire à animer tous types d’outils électriques.

Dans les innovations à venir, la gamme M7002 viendra remplacer l’actuelle M7001. La boîte de vitesse a été repensée, dotant la gamme d’une transmission 6 powershift. Le confort intérieur de la cabine a également été révisé, afin d’offrir des conditions de travail toujours plus agréables. La suspension de l’ensemble, ainsi que celle des sièges ont entièrement été repensées.

En 2012, lorsqu’il rachète Kneverland, le constructeur décide d’étendre son rayon d’action et de se placer sur différentes places de marché. Aujourd’hui implanté dans 110 pays, Kubota fait figure de géant de l’industrie agricole.

Depuis 2015 la société possède une usine de fabrication en France. C’est à Bierne, dans le nord, que le fabricant a posé ses bagages. Le made in France est synonyme de qualité. En s’inlstallant dans l’hexagone, la marque part à la conquête de l’Europe en enclenchant la vitesse supérieure.

Aujourd’hui, acteur incontournable du marché, la marque ne cesse de se renouveler pour assoir sa position dans le monde du travail du sol.