Nouvelles mesures et opportunités du PAC 2023 pour les agriculteurs

Le Plan stratégique national (PSN) pour la prochaine Politique agricole commune (PAC 2023-2027) a été approuvé par la Commission européenne et est entré en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2023. Ce plan tant attendu par les agriculteurs introduit de nouvelles mesures et opportunités pour promouvoir la durabilité, l’innovation et la résilience dans l’agriculture.

Le PSN vise à favoriser le développement d’un secteur agricole et forestier plus diversifié et résilient et à accompagner les transitions agroécologiques amorcées par les agriculteurs. C’est aussi un élément important pour assurer le développement social et économique rural.

Transition agroécologique

Au cœur du PAC 2023 se trouve le passage à l’agroécologie, un concept clé visant à rendre l’agriculture plus respectueuse de l’environnement. Ce pilier encourage l’adoption de pratiques agricoles durables telles que : réduire l’utilisation des pesticides et promouvoir la biodiversité et une gestion efficace de l’eau. Les agriculteurs sont encouragés à participer activement à cette transition en bénéficiant de subventions et d’appuis techniques pour mettre en œuvre ces pratiques innovantes.

Les aides découplées

Le décret du 25 mai a publié les modalités de mise en œuvre des aides au découplage dans la politique agricole commune (PAC) 2023. Cette aide, répartie annuellement selon les régions agricoles, constitue l’épine dorsale de la PAC, avec un budget annuel de 5,7 milliards d’euros, dont 6,7 milliards d’euros sont alloués aux paiements directs.

Les paiements directs découplés consistent à apporter une aide directe aux agriculteurs actifs en fonction des terres agricoles qu’ils détiennent indépendamment de leur production. Pour être éligibles, les agriculteurs doivent avoir acquis le droit au paiement en 2015 par le biais de dons ou d’acquisitions auprès d’autres producteurs.

Soutien aux jeunes agriculteurs 

Le changement de génération dans l’agriculture est une question importante. Le PAC 2023 comprend des mesures pour soutenir les jeunes agriculteurs et faciliter la reprise d’exploitations. Des incitations financières et des systèmes spéciaux de formation et de soutien seront mis en place pour encourager les jeunes à s’engager dans l’agriculture et assurer des transitions harmonieuses entre les générations. 

Cela comprend une aide au revenu supplémentaire pour les jeunes agriculteurs afin de faciliter le changement de génération. Le système lève 116 millions d’euros par an pour le programme 2023-2027. Le montant total ponctuel indicatif estimé sur cette base est donc de 4 469 EUR et sera accordée sous la forme d’un montant forfaitaire pour chaque exploitation éligible qui active au moins un DPB ou partie de DPB. 

Renforcement de la résilience aux changements climatiques

Les agriculteurs sont directement touchés par le changement climatique qui se traduit par des phénomènes tels que des sécheresses prolongées, des inondations dévastatrices et des fluctuations extrêmes de température. Ces phénomènes ont des effets dévastateurs sur la production agricole, menaçant la sécurité alimentaire et la viabilité économique des exploitations. Le PAC 2023 se positionne comme une réponse positive à ces défis climatiques en proposant des stratégies concrètes pour renforcer la résilience du secteur agricole.

Dans ce contexte, le PAC 2023 met un accent particulier sur la promotion de cultures adaptées aux conditions locales. Cela signifie que les agriculteurs sont encouragés à privilégier les cultures mieux adaptées au climat, à la géographie et aux caractéristiques écologiques de leur région. Ces cultures tolérantes à la sécheresse peuvent résister aux fluctuations de température et prospérer dans des conditions imprévisibles, ce qui les rend essentielles pour la poursuite de la production agricole malgré des conditions météorologiques imprévisibles.

Un autre élément important de la résilience consiste à établir des systèmes d’irrigation durables. L’eau est une ressource essentielle pour l’agriculture, mais les pénuries d’eau s’aggravent en raison des effets du changement climatique. Par conséquent, le PAC 2023 encourage l’adoption de techniques d’irrigation efficaces et économes en eau telles que l’irrigation goutte à goutte et la récupération des eaux de pluie. Ces méthodes permettent un meilleur contrôle et une optimisation de la consommation d’eau, assurant ainsi une irrigation régulière et équilibrée des cultures même en période de sécheresse.

Le Plan Agricole de Campagne 2023 marque un tournant important dans l’histoire de l’agriculture en mettant l’accent sur la durabilité, l’innovation et la résilience. Grâce à ses différentes mesures, il offre aux agriculteurs la possibilité de changer leurs habitudes, de s’adapter aux défis actuels et de prospérer dans un environnement en constante évolution. En adoptant les principes du PAC 2023, les agriculteurs peuvent non seulement augmenter les rendements, mais aussi apporter une contribution significative à la protection de la planète pour les générations futures.

Retrouvez toutes les actualités dans notre série Actualité du blog l’agriculteur.fr