Défis et opportunités pour les agriculteurs de lin en 2023

L’année 2023 approche d’une étape importante pour les producteurs de lin, avec des défis climatiques imprévus et des opportunités économiques encourageantes et complexes. Les conditions printanières défavorables ont donné un démarrage difficile à la récolte de la fibre de lin, une culture polyvalente et ancienne qui présente des opportunités économiques et environnementales.

Des conditions météorologiques exécrables qui affectent le développement

La récolte de lin de cette année a commencé sous le mauvais temps. Les semis ont été effectués par temps frais entre fin avril et début mai entre les pluies. Ce démarrage retardé a été suivi d’une sécheresse inhabituelle avec des vents d’est durant près d’un mois.

Le lin est une culture sensible dont le seuil de température optimal de développement se situe entre 5 et 28 °C. Une vague de chaleur s’est produite en juin 2023, provoquant une floraison précoce des plantes. Nicolas Fransure, directeur de Lin 2000, souligne que cette situation freine le développement du lin.

Résultat: vous obtenez des fibres courtes. Cette réduction de taille a un impact direct sur le rendement, avec une quantité de paille par hectare estimée à 2-3 tonnes, bien en deçà des 6-7 tonnes habituelles.

Même s’il y a des défis, il y a des opportunités

 Malgré les difficultés, le marché du lin reste solide. La demande de produits en lin reste forte, notamment en Asie, tant dans l’industrie textile que dans la consommation. Les prix du lin augmentent dans le monde entier, ouvrant des opportunités économiques aux agriculteurs. Cependant, l’incertitude climatique persistante exerce une pression sur la disponibilité du lin.

Les agriculteurs envisagent également des cultures alternatives telles que le chanvre pour réduire les risques liés au changement climatique. Reconnaissant la résistance du chanvre aux conditions météorologiques changeantes, Lin 2000 a commencé à tester 25 hectares de chanvre cette année. Le chanvre nécessite moins d’eau, ce qui en fait une alternative attrayante pour les agriculteurs confrontés aux défis croissants du changement climatique.

Recherche sur l’adaptation au changement climatique

 Face aux défis climatiques, des recherches génétiques sont menées pour développer des variétés de lin plus tolérantes au gel et à la sécheresse. L’objectif de cette approche est d’améliorer la stabilité des cultures face au changement climatique. Parallèlement, Kalilah Cooperative travaille avec d’autres coopératives de lin pour expérimenter la culture du chanvre fibre, une alternative plus résistante.

Retrouvez toutes les nouvelles des cultures dans notre série Culture du blog l’agriculteur.fr